Les spectacles

Tous les spectacles // PERFORMANCES IMPROVISÉES // IN SITU // PAROLES // MOUVEMENTS // MULTIMÉDIA

 

THIs IS THe HAND

ou la main dans tous ses états.

Replay 

Pièce chorégraphique gestiférée

 

REPLAY est un processus de recherche et de représentation multidisciplinaire mis en oeuvre par l’ensemble Anitya, ayant la danse comme discipline dominante.

©C. Le Glouet

La recherche

Il s’agit de mettre en lumière les procédés compositionnels utilisés en danse et en musique, d’établir des correspondances entre ceux-ci, puis d’identifier parmi eux ceux qui sont potentiellement utilisables dans un contexte de composition instantanée.
Cette étape permettra de dégager un certain nombre de codes qui contribueront au développement d’un langage de signes nommé gestifération (un dialecte du Soundpainting)  qui servira de référentiel commun pour les performeurs.
Cette volonté de recherche est née d’un questionnement de la pratique de l’improvisation : comment structurer une improvisation collective, comment mettre en oeuvre dans l’instant des procédés compositionnels identifiables par les performeurs et lisibles pour le public ? Comment éviter certains écueils de l’improvisation dès que les improvisateurs sont quelque peu nombreux (au-delà de 4 ou 5) : difficulté de faire émerger des points de focalisation, d’obtenir des changements de matériau tranchants et lisibles ?

Il nous est apparu alors la nécessité de définir une nomenclature de procédés compositionnels mis en oeuvre en danse, en musique, dans leur inter-relation, afin de pouvoir les identifier et les mettre en jeu 
- soit par une écriture préalable de « scores »,
- soit par une « écriture » dans l’instant à travers l’utilisation de codes gestuels, 
- soit par une reconnaissance mutuelle lorsque l’un de ces procédés est proposé en cours de performance par un improvisateur.

La Pièce

De ce travail de recherche découle la création scénique : une pièce composée en temps réel, d’une durée de 50 minutes environ. Elle est intimement liée à l’espace et au temps spécifique où elle se produit. Si elle se nourrit de l’état des improvisateurs à un moment donné, de la mise en correspondance de leurs imaginaires, s’attachant à rendre sensible le foisonnement de l’instant, l’ensemble se préoccupera de lui donner une forme, notamment par des procédés de récurrence, ou en la segmentant en chapitres.